Free Prime Tarquin le superbe : Roi maudit des Etrusques – Biorganicenergy.co

Extrait de l introduction C est une Rome libre dont je vais maintenant retracer l histoire Cette libert tait un bien particuli rement appr ciable apr s la tyrannie du dernier roi Car ses pr d cesseurs ont exerc le pouvoir de mani re m riter, tous tant qu ils sont, d tre compt s comme fondateurs de Rome et il est incontestable que ce m me Brutus, qui eut l honneur de chasser le tyran, aurait fait le malheur de Rome en se passionnant pr matur ment pour la libert et en arrachant le pouvoir un des rois pr c dents Tite Live Histoire romaine depuis les origines, trad G Baillet, Paris,Aujourd hui, on chemine entre les all es des tombeaux colossaux de la grande n cropole de la Banditaccia de Cerveteri Cypr s, ch nes et douceurs d un sous bois m diterran en abritent l tonnant ordonnancement de ces tranges demeures fun raires sph riques L se dresse une v ritable ville, une ville pour les morts Le cimeti re de l ancienne cit de Caer Dans la r gion de la petite bourgade de Blera, au sud de Viterbe, une cinquantaine de kilom tres de Rome, la campagne de l ancienne trurie est parsem e de falaises de tuf, cette roche volcanique tendre dans laquelle les trusques ont excav les tombes de leurs n cropoles Au flanc des vallons se dressent les hypog es l gants de Norchia au milieu des champs, les voies creus es dans le tuf m nent aux chambres fun raires de Pian di Vescovo, San Giuliano ou San Giovenale Surpris, saisi par l incongruit tout empreinte de rusticit et de silence des lieux, le promeneur d couvre, tapi au fond des for ts, tout un monde troglodyte de galeries et de couloirs, de fosses et de parois sculpt es, qui dit ce qui fut et n est plus Au pied de l peron de Blera, les paysans et les villageois ont am nag , dans les cavit s de leurs lointains anc tres, r serves et remises Les demeures anciennes des morts r sonnent ainsi du chant des coqs et abritent la subsistance des vivants d aujourd hui Tombes, tombeaux, mausol es, cimeti res pars ment les plus belles campagnes d Europe Toscane, Ombrie, Latium Comme si tout ce qui nous reste des trusques devait se limiter leurs demeures mortuaires Par l importance qu ils donn rent l au del dans leur civilisation, les trusques se sont en quelque sorte garanti la fois une forme sublime d ternit et de myst re Mais que reste t il au fond de leur civilisation Des sarcophages, des chambres mortuaires, des peintures fun raires, qui nous racontent la fois la joie de vivre et les pires cauchemars d une civilisation obs d e par le divin et la mort, des bronzes, de myst rieuses routes creus es dans le tuf du Latium pour abriter arm es et troupeaux Une trurie compl tement inerte, presque muette Car les anciens Tusci, qui donn rent leur nom la Toscane, ne parlent plus Leur langue est plus que morte, elle demeure ind chiffr e Parce que l Histoire est toujours crite par les vainqueurs Grecs et Romains, ennemis acharn s jusqu leur destruction totale, ont donn leur vision des trusques Et c est la seule dont nous disposons Am rindiens, Africains, combien de peuples ont disparu, confiant a posteriori leur m moire des vainqueurs peu scrupuleux, au point de l alt rer si compl tement qu elle ne nous dit plus grand chose, nous laissant d munis devant des t moignages arch ologiques que nous sommes de ce fait bien en peine d interpr ter Lorsqu il y a colonisation, il y a toujours deux morts L ethnocide culturel suit d ordinaire les grands massacres, si ce n est le g nocide pur et simpleC est sous la coupe d une femme, sa belle soeur Tullia, que Tarquin le Superbe av J C , fils du roi trusque Tarquin l Ancien, entre en sc ne dans l Histoire Cette cr ature machiav lique le pousse l pouser avant de l obliger tuer son p re, Servius Tullius, et prendre sa place sur le tr ne de Rome Le dernier roi de Rome devient ainsi le ma tre d un empire naissant, qu il impose par la force dans tout le Latium en installant ses proches la t te des cit s vaincues, et l architecte de la grandeur monumentale d une ville devenue capitale Partisan d un pouvoir despotique, il gouverne par la terreur et puise les finances de l Vrbs Le suicide de Lucr ce, une noble Romaine viol e par son fils a n , Sextus Tarquin, cause sa chute l orgueilleux roi et sa famille sont chass s de Rome, incitant les s nateurs renoncer la monarchie pour choisir la R publique Sous la plume de Tite Live et de Denys d Halicarnasse, le plus puissant et le plus flamboyant de tous les rois de Rome passe alors la post rit comme l arch type parfait du tyran sans scrupule Par ses actions, ce roi maudit et honni, victime d une l gende noire, est pourtant l origine de la puissance d un Empire romain qui devait bient t d border les fronti res du Latium, puis de l Italie elle m me, jusqu embrasser la M diterran e tout enti re Chercheur associ au CNRS, professeur agr g Nice, Thierry Camous est sp cialiste des origines de Rome Il est l auteur chez Payot d un Romulus, le r ve de Rome et aux PUF de deux synth ses sur les rapports d alt rit entre les civilisations et sur l origine de la violence de masse dans l Histoireet


1 thoughts on “Tarquin le superbe : Roi maudit des Etrusques