epub James Ensor ou La fantasmagorie – Biorganicenergy.co

Ensor a vcu une dcennie d intense crativit et attendu soixante dix ans la reconnaissance N Ostende et form l cole des Beaux Arts de Bruxelles, James Ensor a commenc par des sujets historiques et bibliques imposs par l enseignement classique et poursuivi avec des oeuvres ralistes, en larges masses compactes, puis des paysages, des natures mortes, des portraits Un parcours pictural qui sort peu peu de l obscurit, prend les reflets de la chair de Rembrandt avant de s claircir vaillamment, de laisser des oeuvres submerges par un ruissellement de rouges vifs, des envoles de petits bleus, de jaunes clatants, une cascade de couleurs qui claboussent le cadre Expressionniste chez les impressionnistes, Ensor a dessin, peint, et grav Il est rest cependant l cart, incompris, cultivant son amertume et son pessimisme pour mieux les coucher sur la toile travers deux thmes le masque et la mort Mdecins, hommes de loi ou artistes, deviennent vite les cibles prfres sur la palette du peintre dsabus Pour l artiste, le monde vit masqu, m par les prtentions La monographie de Michel Draguet, professeur l Universit libre de Bruxelles, permet d apprcier l esprit subversif, l ironie et les obsessions du peintre, claire un peu plus le rapport entre l artiste solitaire et son quotidien, peupl de clowns ridicules Cline DarnerCette monographie d un artiste, encore mconnu en France, a t nourrie de trs nombreux documents indits et prsente un parcours dans l uvre de James Ensor organis la fois chronologiquement et d un point de vue thmatiqueDeux lieux opposs sont capitaux dans l imaginaire ensorien Ostende, o l artiste vit au milieu de sa famille, et Bruxelles, o il frquente les cercles d avant garde Pour Ensor, la peinture est une fuite dans la solitude d un atelier o se btit l ide d uvre Celle ci n a qu une issue Bruxelles, o le peintre entend bien tre reconnu Sa participation au cercle des XXe picentre de l avant garde belge et europenne la fin du XIXe sicle, va dans ce sens Ensor aspire y tre reconnu comme l artiste dterminant de la peinture belge moderneL se jouera l avenir d Ensor Peru comme un chef de file en, il trouve dans l impressionnisme et dans le no impressionnisme des rivaux qui, ses yeux, le privent de sa lgitimit L artiste se sent bafou Commence alors un mouvement de reflux qui dtache Ensor d une avant garde la mode, juge conformiste Il labore une uvre marque par l altrit et la diffrence irrductibleLa seconde partie aborde les facettes de cette uvre qui annonce l expressionnisme du XXe sicle L identification de l uvre au Christ, la conception de l exposition comme drive dmagogique, l affirmation du squelette et du masque comme signes d une mme dperdition de substance, tmoignent d une perte de contact croissante avec la ralit Ensor devient le peintre de l atelier A la nature se substituent les images dj labores sur lesquelles il revient dans un travail de dfiguration, voire de drive, moderneEnfin, l auteur s appuie sur les toiles tardives pour interroger la perte de crativit qui semble frapper Ensor versLes checs rpts et le mpris de la critique ne disent pas tout Enferm dans ce personnage ubuesque, Ensor devient un masque qui retrouve nanmoins sa verve dans l criture et dans la drision qui le poussera se revendiquer musicien plutt que peintre


2 thoughts on “James Ensor ou La fantasmagorie